Les dossiers et l'actualité du quartier


Retrouvez ici, classés par thèmes ou dossiers, les évènements, les évolutions et les débats qui concernent et engagent l’avenir du quartier pour lesquels le Comité de Quartier s’investit afin de préserver et améliorer la qualité de la vie et la convivialité dans le quartier.

Liste des dossiers

  1. ARENA
  2. Le cours Emile Zola
  3. Le Carré de Soie
  4. Le Plan Local d’Urbanisme
  5. L'urbanisation du quartier
  6. Le mal-être et l’insécurité
  7. Organisation Métropolitaine
Voir aussi la page « ACTU » pour les évènements et interventions du Comité au fil de leur prise en compte.

Le mal-être et l’insécurité

QUELLE ACTION POUR LE COMITE ?

Si le challenge n’apparaît pas comme particulièrement évident pour le Comité, on ne peut pas faire l’économie d’une réflexion et de propositions pour essayer :

  • D’une part, d’améliorer l’image du quartier qui est cité le plus souvent comme un quartier en difficulté sur cet aspect. On a pu lire, dans un dossier sur l’immobilier : « Dans des quartiers à l’image écornée comme Cusset… » Il y a donc une image réelle ou surfaite du quartier en terme de sécurité et d’incivilité.
  • D’autre part, de cibler notre action. Quand on parle de sécurité on parle de quoi : d’insécurité, de peurs, d’incivilité, de mal être. L’action du Comité doit se focaliser sur l’amélioration du « bien être » des habitants et non pas le règlement des problèmes de délinquance.

Le Comité se doit de proposer des leviers d’intervention qui aient la possibilité d’une certaine forme d’efficacité visible par les habitants et, si possible, l’extérieur, sans vouloir tout faire et tout résoudre.

Pour ce faire, il faut « classer » les évènements, pour définir ceux pour lesquels on a des leviers possibles et ceux pour lesquels, on n’a pas beaucoup, ou pas du tout, de leviers d’actions.

Quatre types :

  • Incivilités localisées

    Squat au pied au des immeubles, dans les entrées d’allée, sur les trottoirs, dans les parcs.
    Souvent le fait de personnes repérées sur le quartier
    Situation de mal être, d’incivilité, d’agression verbale

    Levier d’action « associatif » direct possible (animation de rue et de prévention, action Centre Social)
    Niveau d’intervention « police » : proximité
  • Délinquance localisées

    Dégradation dans les immeubles, parfois par les squats. Incendie de voitures
    Peut être le fait de personnes repérables sur le quartier

    Levier d’action « associatif » possible mais non direct (comme une conséquence indirecte de l’animation de rue et de prévention, de l’action Centre Social)
    Niveau d’intervention police générale et police proximité (si elle existait encore)
  • Délinquance non localisée

    Vol à la tire, Agression, Vol commerce
    Problème d’ensemble. Le fait de personne en générale non repérables sur le quartier

    Levier d’action « associatif » faible voire inexistant, sinon en terme d’interpellation des responsables administratifs
    Niveau d’intervention police générale
  • Grosse délinquance

    Drogue, vente, Attaque violente
    Dépasse le cadre du quartier

    Levier d’action « associatif » nulle et impossible, sinon en terme d’interpellation des responsables administratifs
    Niveau d’intervention police générale

La stratégie, au Comité, devrait être de s’attaquer, là où on a donc une quelconque chance de faire évoluer quelque chose. C’est le cas pour le premier point et très partiellement le deuxième : des actions de prévention par des animateurs de rue, une présence plus grande du Centre Social,). On ne réussira, peut-être, rien du tout mais on a, au moins, un vecteur de communication et d’intervention, jouable.

Les autres points, sont du ressort de la police et que, sinon se lamenter, sinon en votant pour des gestionnaires qui prennent en compte la police de proximité et non pas les interventions ponctuelles, on n’a comme seul levier d’action :

  • l’information à la police par les habitants
  • et de notre part une analyse et un rappel auprès de ceux qui ont une quelconque responsabilité, le Maire pour la police municipal, le Préfet pour la police national.
LE MAL ETRE DANS LE QUARTIER

Si le quartier de Cusset ne présente pas de problèmes de vivre ensemble plus important que dans d’autres quartiers de la ville, le mal-être des habitants s’expriment au cours de réunions ou de rencontres avec le Comité.
Certains secteur sont naturellement des secteurs difficiles, comme le pôle multimodal de Laurent Bonnevay, qui est un lieu de passage important, et donc pus difficilement gérable que d’autres secteurs.
Le Comité de Quartier a souhaité prendre en compte cet état de fait non pas sous l’angle de la doléance mais plutôt, d’une manière active, en essayant de créer le dialogue et le débat entre les habitants et les organisations impliquées dans la prévention. Vous trouverez une analyse de la situation faite par le Comité (Lien avec doc sur les « réflexions du Comité »).

A partir du constat :

  • Qu’il est difficile de comprendre, et d’accepter, pour des personnes se trouvant face à ce type d’incivilité, cette unique explication sur le désengagement de l’état. En fait, pour ces personnes, il y a quelque chose à faire et cette chose n’est pas faite. Or nous pensons qu’à cette situation qui tend à devenir un état de fait dans notre quartier, et certainement dans d’autres quartiers de la ville, une réponse globale est possible qui permettrait d’améliorer notablement le sentiment de mal être, sans évidement éradiquer totalement les incivilités.
  • Que ces faits conduisent, bien souvent, à des situations conflictuelles, et ce qui est plus grave, à la montée d’une certaine forme d’ostracisme, plus particulièrement, envers les jeunes. En effet, ces incivilités conduisent à cibler une certaine catégorie de la population, les ados et les jeunes, sans qu’il apparaisse clairement qu’on leur donne les moyens, et plus encore l’envie, de participer à la vie sociale du quartier.

Nous avons eu deux initiatives :

  • Dans un premier temps, auprès de la mairie pour que soit organisée une table ronde sur ce thème. Elle serait préparée par un petit groupe rassemblant des techniciens, le Centre Social de Cusset, la Fédération des Centres Sociaux, les services liés à la jeunesse et à l’action de prévention, les administrations, le Conseil de Quartier et le Comité de Quartier…
    L’objectif étant de :
    o Présenter aux habitants quels seraient les moyens dont disposent les techniciens et les administrations pour intervenir en terme de prévention pour les difficultés relevées sur le quartier afin de donner aux habitants les éléments de compréhension de cette organisation, mais aussi des choix décidés.
    o Présenter, bien entendu, quel est le coût de ces interventions, et quelles sont les administrations concernées par ce financement. Faire un état des lieux des financements et des conséquences des choix politiques décidés à tout niveau. o Débattre sur la perception de ces difficultés par les habitants mais aussi sur les difficultés rencontrées par les jeunes, qui peuvent conduire à ces comportements. Présenter quelle politique, faudrait-il mener en en direction de cette jeunesse, qui soit efficace, non démagogique et porteuse d’avenir, et incitative à une participation à la vie du quartier.
    o Enfin, réfléchir sur ce que peuvent apporter les habitants d’un quartier par une évolution des attitudes devant ces problèmes.
    Cette initiative n’a pas pu se concrétiser.

  • Dernièrement, auprès du Centre Social de Cusset pour que soit entrepris une réflexion commune sur ces thèmes et envisager des actions, lors d’évènements particulier, comme la semaine du respect.


Liste des dossiers

  1. ARENA
  2. Le cours Emile Zola
  3. Le Carré de Soie
  4. Le Plan Local d’Urbanisme
  5. L'urbanisation du quartier
  6. Le mal-être et l’insécurité
  7. Organisation Métropolitaine
Voir aussi la page « ACTU » pour les évènements et interventions du Comité au fil de leur prise en compte.